Géographie du Capitalisme 2, paye pouilleux paye.

J’avais il y a quelques mois tenté de réfléchir à l’application géographique du capitalisme par son phénomène concentrationnaire.

Je suis pour quelques jours sur Paris en ce moment. Et comme tout bon provincial je goûte aux joies de la lecture du plan de la RATP et des tickets / abonnements.

220px-RATP.svg[1]

Après lecture des offres nous avons opté pour le Pass Navigo Découverte, mais oh ! Quelle surprise ! Plusieurs possibilités s’offrent à nous: zone 1, zone 2, zone 3, zone 4, zone 5.  Voir le plan.

Ainsi:

Tarifs Semaine
Euros

Tarifs Mois
Euros

zones 1 – 2 19,80 65,10
zones 1 – 3 25,65 84,10
zones 1 – 4 31,05 102,30
zones 1 – 5 34,40 113,20
zones 2 – 3 18,70 61,40
zones 2 – 4 23,70 77,80
zones 2 – 5 27,40 90,10
zones 3 – 4 17,90 59,20
zones 3 – 5 21,85 72,00
zones 4 – 5 17,45 57,30

Si vous habitez Corbeil Essonnes et que vous avez trouvé un travail sur Paris, vous allez devoir payer 34.40/ semaine et 113.20/mois soit plus cher que si vous habitiez Montrouge ou Paris même. Or nous savons tous déjà que la politique Haussmannienne est à l’origine de la mise au banc des pauvres. Ce qui se confirme quand on regarde une cartographie des loyers de Paris. 

Autrement dit, les personnes qui ne peuvent s’offrir un loyer à 1600 € pour 50 m² vont devoir payer environ 1200 € / an de transport avec un Navigo annuel.

Mais, vous me direz que ce n’est pas tout à fait vrai, car se trouve aussi de pauvres jeunes étudiants dans des mouchoirs de poche près du centre, des SDF qui parfois aussi se déplacent par les transports en commun… Et vous aurez raison. L’idée n’est donc pas d’inverser les prix, mais dans un premier temps de se rendre compte de la folie du système qui veut que les plus pauvres soient éloignés du centre de décisions, d’arts, de commerces, de pouvoirs.

De plus ces personnes plus pauvres que celles vivant dans le centre doivent payer plus cher leur déplacement. Mais de quels pauvres parlons nous ? Car enfin les bénéficiaires de la CMU-C, de l’AME, de l’ASS peuvent bénéficier d’une aide de 75 % voir de la gratuité des transports. Mais tous ceux qui dépassent le plafond, soit environ 720 € mensuels n’y ont pas droit. Quid du smicard, de la femme mariée à temps partiel subi ?

Rajoutons à cela que les heures de fermeture des transports obligent la population vivant en périphérie à rentrer avant 2 h 00 du matin. Soit, mais comment faire ? Rétablir le travail de nuit ? Et la pénibilité  qui en découle ?

Je pense que nous pouvons très bien réfléchir à robotiser ce travail de nuit. Et repenser soit en étant petits joueurs, une tarification plus équitable pour cette catégorie de la population(discrimination ?), soit en étant exigeants la gratuité totale des transports.

Si si, c’est possible 🙂

+++

Lire: Le rapport de l’Ademe sur la gratuité totale des transports

Voir:

 

Publicités

5 réflexions au sujet de « Géographie du Capitalisme 2, paye pouilleux paye. »

  1. C’est avec grand intérêt que j’ai lu ton article sur les transports RATP. Tu oublies de dire que :
    *cette même carte « navigo » sert également pour la SNCF, RER.
    *qu’elle est remboursée à hauteur de 50% par l’employeur (loi Fitterman lorsqu’il était ministre des transports dans le gvrnt Mauroy)
    *les chômeurs ont la carte navigo prise en charge par les municipalités (il faut voir si ce sont toutes les municipalités qui le font, en tout cas dans les villes communistes oui)

    Mais je suis d’accord avec toi, les travailleurs, étudiants, et collégiens et lycéens qui prennent les transports : cela doit être gratuit

    1. Merci Aurore de me compléter. Je continue de réfléchir à ce système de gratuité. Il semble plus complexe à mettre en oeuvre dans de très grandes villes telles que Paris. Mais nous devons avoir foi dans la créativité humaine.

  2. Je n’en suis pas si sûre il est plus facile de mettre en place dans des grandes villes telles que Paris car le budget est plus conséquent. les C.G. et Conseils Régionaux prennent parfois le relai, comme le C.R. IDF où à partir de 60 ans si tu es non imposable tu as une carte qui te permet de te déplacer partout en IDF pour 15 ou 16€/an. Je dirai que c’est dans les villes de province où ça pêche le plus d’autant qu’il y a moins de facilités de transports. Bien des fois ces des « missions » pour se rendre d’un point à un autre

  3. Petit à petit, ça progresse : les zones 6, 7 et 8 ont été supprimé, et on a dézonné toute la région le week-end et jours fériés, pour tout le monde. L’objectif de la région est de supprimer totalement les zones pour que tout le monde paye pareil que les zones 1-2.

    Pour la gratuité totale par contre, ça n’est pas prévu, et dans le même temps, les prix progressent, eux aussi. A la hausse…

    1. Quelles sont les zones 6,7,8 ? Je n’en étais restée qu’à 5 zones. Je sais que l’Oise fait partie de la zone francilienne maintenant puisqu’à 45 mn en RER de Châtelet-Les Halles.
      J’ai oublié de préciser que les écoliers, collégiens, lycéens bénéficient de la carte « Imagin’R » qui est prise à 50% par les C.G. et qui leur fait bénéficier de réductions aux cinés, musées, médiathèque, etc.
      En Province ça existe également sous d’autres formes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s