#Poésie Saint-Epique

Saint-Epique

 virgo[1]

Il est revenu 
Vêtu d’une armure d’or
Et d’une épée cristal
Il a survécu
Au cri de l’aiguillon fort
Et a refusé le morbide bal
+
Saint Epique revient d’une Sainte famille
Ou le cousin terrasse le Dragon
Le « Frère » est équilibre incarné
Conçois volonté en une multitude de filles
Qui chacune, de la Vie ont une raison
Et parcellent ici la Vérité
Pour obtenir l’absolution
+
Mais Saint Epique n’a aucune intention
De se battre ou faire couler le sang céleste
Le glaive s’il frappe par millions
Ce n’est que dans le reflet de l’âme peste
Qui se découvre et comprend son infamie
Se brise alors le peu de reste 
Pour qu’enfin le divin puisse faire son lit
+ 
Alors la balance et le glaive se rejoignent !
Sous l’égide de la déesse Athéna
S’ouvre enfin le pays de Cocagne !
Point la récompense ne tardera
+
Il en est mort maintes fois le Frère Epique
S’est détruit pour Nettoyer
Assaillit ses pensées obliques
De ses corps est devenu le Roi
Cet être est Saint Epique
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s